Il faut quand même avouer que l’essentiel du voyage était destiné à l’aimaras, le poisson on va dire qui hantait le plus nos rêves. Ainsi 6 J sur 7 de pêche ont été consacrés à sa recherche et environ 5 h à la recherche du baby tarpon. Accessoirement, à midi sur le carbet, et dans deux autres spots, nous avons tenté de nouvelles espèces histoire d’observer la folle diversité de l’ictyofaune Guyanaise ! Ainsi, on aura pris pas moins de 15 espèces de poissons différentes, et une autre espèce qui n’est pas un poisson ! A titre d’info, 450 espèces de poissons en Guyane en eau douce et saumâtre contre 80 environ en France pour un territoire grand comme le Portugal ;)

On va commencer par le plus drôle. Un matin avant d’embarquer à bord de la pirogue traquer l’aimara, Dominique nous indique qu’il vient d’apercevoir peut être un caïman. En effet, on observe une légère bosse sur l’eau. Un coup de photo avec flash ne trompe pas, on observe l’iris bien fluorescent sur la photo. Fred se saisit donc de sa canne la plus près et lance un Oshinami (lure de surface) sur la berge juste en face de lui pour rigoler. Une fraction de seconde après, le caïman se saisit directement du lure, bas c’est malin, c’est pendu^^ Fred ramène la bête qui se défend pas si mal malgré aucune nageoire^^ Mise à l’épuisette, la bête se décroche directement. François et Dominique la saisisse et s’en suit une séance de photos, non s’en avoir mis avant un peu de scotch sur la gueule du caïman pour éviter de se faire croquer !

P2100183

Le matin et le midi, on en profitait aussi pour pêcher soit au lures méthode street ou rock fishing, soit à l’appât (pain) pour attraper les espèces non carnassières.


On va commencer par le poisson que l’on a sans doute le plus attrapé, un diable de vitesse et d’agressivité, que l’on peut pêcher en aéro-fishing^^ En effet même en passant le lures sous la canne au dessus de l’eau, des hordes de bicoudas n’hésitent pas a sauter pour se saisir du lures. Je pense qu’ils doivent chasser des insectes comme çà aussi. Ils ont des dents bien acérées, on a  vite arrêté le 25/100 car ils coupaient tout le temps^^ Une fusion entre un brochet et un barracuda => The Bicouda !

P2090159


Il y a aussi le poisson roi à pêcher au pain, la karp, on en a fait trois sortes, la classique, la tomate et une rayée jaune et noire. Ya pas à tortiller, ces karp, çà envoi le pâté, un bass de chez nous de la même taille peut aller se rhabiller tout de suite ! Ca me fait penser un peu à un sparidés (famille de la dorade) niveau combat, çà lâche rien !

P2090147

P2120270


Apres, quelques espèces qui ont aussi mordu au pain, au nom générique de yaya même s’il existe plein desous genre.

Photo is waiting^^

Là ici, on a le poisson crayon, très coté en aquariophilie parait-il ! Celui là sera reparti grandir dans la rivière !

Photo is waiting^^

 On a fait aussi deux sortes de tilapias dont je ne pourrais vous dire le nom. Un au lure dur et un au grass minnow !

IMG_2020


Pour compléter la panoplie des espèces d’aimaras, on touche également deux espèces plus petites, le patagaï et le coulant.

CIMG2930


On a aussi eu le droit au fish pris au racroc, dédicace à Boris d’ailleurs !

IMG_1888


Voilà donc pour l’essentiel des espèces, mais il est vrai que notre venue en Guyane était aussi calée avec  l’arrivée massive ou pas d’un poisson => Le Tarpon ! Quand on parle de tarpons ici, on parle de babys tarpons, allant de 2 à 15 kg généralement sur les marais de kaw, spot de choix pour ce poisson à ce stade. Même si plus loin en mer comme au Ile du salut, ça cause plus, là les 100 kilos passent ! Ainsi, le dernier jour de notre séjour y est consacré et  avant de prendre l’avion, on se lève à 5 heures du mat, deux heures de route, et nous voilà enfin au sublime Kaw. On a environ 5 heures de pêche devant nous pour sortir chacun le premier tarpon de notre vie. Francois est seul pour nous guider aujourd’hui, il nous emmène tout d’abord sur la zone amont du marais voir s’ils sont là ! La pêche au tarpon, on la connait en théorie, on va voir ce que çà donne en vrai ! On a tous des cannes peu puissantes, étant donné que ce poisson ne file pas dans les branchages comme un aimara, mais combat plutôt dans le chenal du marais. Ce qui permet de bien s’amuser avec les babys même s’ils sont petiots.

first_10

P2140303P2140309

CIMG3095big_ba10


On est tous armés de poissons nageurs de types minnow pour des animations rapides et saccadées, avec quelques red head en colorie bien sur !! Sur les premiers postes, on verra quelques tarpons marsouiner, je raterais deux tapes et  Xav pique son premier fish et ne le décroche pas, classe ! En effet, ce poisson est véritable voltigeur, capable de véritables pirouettes au dessus de l’eau ! Il est le roi du décrochage, son tempérament très sanguin, couplé à sa mâchoire très particulière où il est dur d’y faire pénétrer un hameçon ! Ne pas hésiter à ferrer deux fois, et surtout à changer les triples par des singles hooks … Résultats des courses à la fin de journée, tout le monde est content, tarpons pour tout le monde ;) Xav en monte quatre au bateau et Fred et moi deux chacun,  et pour changer Xav nous fait le big Fish ;) On ne comptera bien sur pas les décrochés de petits ou moyens babys, la liste est trop longue ! Voili les photos ! A venir une vidéo résumant tout le séjour en Guyane et notamment les talents de voltigeurs des babys avec un grand moment…. Je n’en dit pas plus…