Partie 1 : http://nostressfishing.canalblog.com/archives/2014/12/26/31202415.html

Partie 2 : http://nostressfishing.canalblog.com/archives/2014/12/26/31205733.html

Ca y est le break est finit, il est 19h, l’heure de retourner pêcher jusqu’au lendemain midi. La pause aura été très calme, pas d’euphorie mais plutôt un repos maximum. Les pochettes de leurres ont été re-remplies, les lampes frontale préparées, les lignes refaites.

10639510_10202537906000982_7858407080178516225_n

Avec la nuit, nous risquons de ne pas retrouver les mêmes bateaux...

On rejoint nos « binomes ». Pour des raisons de sécurité les organisateurs ont choisi de former des paires d’équipes, chacune devant se suivre. Lors de la première partie nous étions « leader » et avions donc le choix des postes. Désormais c’est à l’équipe hollandaise de prendre la tête et à nous de suivre.

Vu la raclée qu’ils ont pris (3 poissons quand on en rentrait 10), on se doutait bien qu’ils voudraient changer de type de pêche. Dès le départ nous nous en rendrons compte, ils n’ont vraiment pas digéré la branlée et ne nous feront pas de cadeaux.

Ils ont entendu parler d’un bon poste à prospecter avec un ponton dans la partie « big water ». Nous les suivons et commençons à monter avec eux sur le grand ponton. Refus de leur capitaine, ils ne veulent pas qu’on y aille avec eux. Ils n’ont vraiment pas digéré la raclée. ^^

10710776_10202537913721175_8269481717712280934_n

Big water, plus de 500m de largeur!

Ce n’est pas grave leur super poste n’est pas exceptionnel, et une petite anse semble bien plus intéressante. Au bout de 5 minutes je prends un sandre. Ça me parait limite… Raté il manque deux centimètres pour le comptabiliser !

On prend une photo quand même au cas où la maille serait de 40cm (bien que le doute soit faible) et aussi un peu pour le plaisir de montrer à notre binôme que nous, on continu à faire des poissons.

P1030725

Pff, il aurait pu manger un peu plus de soupe !

J’enchaine avec un deuxième sandre un peu plus petit. Ce n’est pas top mais bon il y a moyen de faire quelque chose sur ce poste. Ça ne sera pas pour nous car les hollandais ont décidé d’aller plus bas. Le seul poste correct est vraiment petit (et ces pêcheurs hostiles), nous nous écartons un peu à la recherche de quelque chose de convenable.

Au bout de quelques minutes, nous ne les voyons plus. Ils se sont barrés sans nous ? Retour à l’hotel, 5 bornes de marche aller-retour et une bonne heure plus tard nous les retrouvons enfin. Ils ne nous avaient pas vu et étaient passés derrière nous (il est vrai que notre coin était un peu isolé). Ça commence à vraiment nous gonfler, mais bon on fait avec.

L’horloge tourne inéluctablement, et le plaisir de suivre les résultats en live n’est pas le même, nous dégringolons au classement. 8éme puis 12éme et la nuit n’est pas finie. Au cours de la nuit l'equipe adverse nous promènera sur tous les postes inintéressants du secteur, et ils ne seront même pas capable de trouver le moindre poisson. Autant on peut accepter de prendre une raclée car l’autre équipe est meilleure que nous, mais se faire trimballer sur les plus mauvais postes est vraiment frustrant…

10710709_10202537903040908_3310372772161310152_n

La nuit se finit, il faut recommencer à bien pêcher !

En fin de nuit, lors d’une lutte contre le sommeil nous re-prenons la main et tentons de garder une motivation intacte. 12h sans le moindre poisson c’est très long ! Mais on ne lâche pas et continuons à y croire.

Boom, je prends enfin une grosse cartouche ! Et c’est un peu plus gros avec un sandre de 53cm. La motivation revient à bloc, on se concentre : objectif boucler le quotas de 15 poissons. Arnaud enchaine très vite avec une perche maillée. Romain quant à lui enchaine les poissons mais de petite taille. Plus que 3 et le quota sera fait. On remonte petit à petit au classement, partant de la 15éme place au petit matin.

P1030726_GF

Enfin un beau poisson !

On croise au lever du jour nos amis de l’équipe « ultimate ». Ils sont devant nous, et le pire c’est qu’ils l’ont fait avec deux brèmes. Il Faut sauver l’honneur et repasser devant les tourangeaux. Dans la matinée nous entendons plusieurs rumeurs de classement (nous n’avions pas d’accés web et donc que des résultats indirect). En début de matinée les filles Hollandaise auraient pris la tête du classement, Morgan et la team Illex sont juste derrière. Un peu plus tard ils repasseront en tête.

Arrivé à l’hotel nous apprendrons que la team Illex perd la victoire et le big fish car leur principal rival à prit une anguille… Et oui, dommage pour eux, ce n'est pas lourd une anguillle mais très long ! Enorme, pire qu’une brème, les poissons bonus ont bousculé le classement et c’est tant mieux.

10557240_10202547695565715_8632991726019192004_n

Retour vers l'hotel !

De notre côté,  je rentre une autre perche, imité peu de temps après par Arnaud. Plus qu’une, on y est presque. Mais pour le quota la dernière ne vient pas, il faut se résoudre à revenir vers l’hotel pour valider nos prises. La fatigue est là mais avec le jour revenu ça le fait bien. Nous voyons notre classement final : 12ème. Au moins les pêcheurs de cyprinidés sont derrière nous. ^^ Vu nos boulets de binômes ce n’est pas si mauvais, mais il est frustrant de ne pas avoir pu continuer la lutte pour la victoire finale.

La team Gunki est pleine de bonnes idées, ils sauront rectifier la situation pour faire un évènement parfait l’année prochaine. En tous cas l’équipe d’organisation est au top, on se fera une joie de revenir l’année prochaine !

10697152_10202537917801277_3808018195157161762_o_GF

Le retour est passé vite !

C’est bien fatigué que nous quittons l’hôtel pour une dernière demi-heure de marche vers la gare.  Après plus de 30h sans dormir, 24h de pêche en continu, quelques poissons plein de mucus et des dizaines de kilomètres parcourus je vous laisse imaginer nos allures… le tout avec un sac à dos immense, 3 cannes à pêche, et une grande épuisette qui pendouille.

Lorsque j’ai acheté mes billets de trains, les première classe étaient presque au même tarif que les 2nd classe. Ce que je ne savais pas c’est que dans le thalys ce sont de vrai première classe très « bourgoises »… Je vous laisse imaginer la tronche de l’hôtesse d’accueil quand elle m’a vu arriver… :D 

En tous cas le retour est passé bien vite et la douche puis mon lit ont été très apprécié à l’arrivée !

z-Fishme - Gunki iron tournament-10-24

Un peu fatigués les bonhommes, mais on l'a fait à fond jusqu'au bout !

Encore un grand merci à l’équipe Gunki, vous êtes au top !!!